Choisir le financement adapté

argent_300-135Vous pouvez mobiliser différents type de financement, pour la totalité de votre besoin financement ou une partie :

  • l’autofinancement : dans ce cas, votre PME mobilise des fonds dont elle dispose : fonds propres, excédent de trésorerie… Cette solution diminue d’autant l’endettement de votre PME. Votre banquier perçoit ainsi votre contribution directe au projet. L’autofinancement a toutefois une limite : une fois consommés pour un investissement, ces fonds doivent être reconstitués pour ne pas mettre en déséquilibre votre bilan.
  • le crédit-bail mobilier ou immobilier, suivant que vous souhaitez financer un matériel (machine, véhicule, informatique) ou une usine, un magasin ou un entrepôt. Il peut aussi s’agir de location à longue durée. Le principe est simple : vous n’êtes pas propriétaire du bien, c’est la banque qui en réalise l’acquisition et vous le met à disposition contre le paiement de mensualités ou de loyers, si vous optez pour la location longue durée. Ainsi l’investissement ne pèse pas au bilan de votre PME, il n’est pas inscrit à l’actif et il n’y a pas de crédit qui figure au passif, il n’y a pas non plus d’amortissement à entrer dans votre comptabilité. Cela peut donc représenter pour votre PME une option pour une gestion simplifiée de certains investissements.
  • des prêts moyen ou long terme (généralement de 2 à 7 ans pour un matériel, ou de 8 à 15 ans pour un bien immobilier). Ils vous servent à financer tout ou partie de votre projet d’investissement, en complément de l’autofinancement que vous pouvez y consacrer. Attention : votre crédit d’investissement devra se retrouver au passif dans votre bilan comptable et le bien que vous avez acquis à l’actif de votre entreprise, et aussi dans la partie « amortissement » de votre comptabilité.

A savoir : vous rembourserez le crédit d’investissement accordé, selon des échéances indiquées par votre banque, dès l’accord de prêt conclu. Ces échéances peuvent être suivant les cas mensuelles, trimestrielles ou définies plus spécifiquement. Le taux d’intérêt peut être à taux fixe ou à taux variable (c’est fréquemment le cas pour les crédits aux entreprises),dans ce dernier cas le taux peut être ou non plafonné.

  • vous pouvez aussi mobiliser d’autres types de financement, plutôt au capital de votre entreprise (capital amorçage, capital investissement, capital développement, capital-risque …). Pour ces différents cas, votre partenaire aura davantage un rôle d’investisseur que de prêteur, plus clairement il sera présent en haut de bilan de votre PME, aux côtés des fonds propres, avec des objectifs d’accompagnement de votre entreprise sur une période de plus ou moins long terme.

A savoir : votre banque peut vous accompagner et vous orienter dans votre recherche d’investisseurs spécialisés en capital développement ou capital risque, il peut d’ailleurs s’agir de filiales bancaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *