Une nouvelle arme pour lutter contre les escroqueries

21 décembre 2018
En faits

De nombreuses entreprises françaises de toute taille sont victimes d’escroqueries (ou de tentatives).

Le préjudice est important : il est estimé à plus de 700 millions d’euros depuis 2010.
Longtemps le mode opératoire préféré des escrocs a été “la fraude au Président” dont le but est d’obtenir l’exécution d’un virement par un collaborateur de l’entreprise pensant obéir à une consigne d’un dirigeant.  Une autre forme d’escroquerie se développe fortement : la fraude aux coordonnées bancaires.

C’est pourquoi un nouveau module consacré à ce type de fraude est disponible pour s’auto-former.

Cet outil pédagogique a été créé pour apprendre à prévenir, éviter ou réagir à la fraude au moyen de simulations d’attaques. L’objectif est d’aider les entreprises à anticiper les signaux de l’escroquerie au changement de coordonnées bancaires et à adopter les bons réflexes en cas d’attaque.

La Fédération bancaire française, le Club des Directeurs de Sécurité et de sûreté des Entreprises (CDSE) et la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) se sont ainsi groupés pour lutter contre les escroqueries aux faux ordres de virement par changement de coordonnées bancaires.

Ce module est disponible gratuitement en cliquant sur ce lien.

Il complète les outils consacrés aux faux ordres de virements déjà réalisés avec la Police judiciaire :

  • Sondage

    Cybersécurité
    La cybersécurité : c'est un sujet pour votre PME ?