LEXIQUE

Affacturage

L’affacturage ou « factoring » est un mode de financement du poste clients d’une entreprise. Ce financement spécialisé consiste à céder des créances que l’entreprise possède sur ses clients à un organisme financier spécialisé (appelé « factor »). Ainsi, elle récupère immédiatement en trésorerie les fonds correspondant à la créance cédée. L’organisme spécialisé assure le recouvrement des créances qui lui ont été cédées.

Assurance-crédit

L'assurance-crédit est proposée par des organismes financiers spécialisés dans l'appréciation du risque de défaillance. Ils garantissent à l'entreprise le paiement par un client de sa créance.

BFR (Besoin en fonds de roulement)

Le besoin en fonds de roulement mesure les décalages des flux de trésorerie d’une entreprise, entre les recettes (encaissements) et les dépenses (décaissements).

Bilan

Le bilan est le décompte comptable qui reprend les actifs (ce que l’entreprise possède) et les passifs (ce qu’elle doit), et ce à une date donnée (souvent réalisé en fin d’exercice), ainsi que les gains ou les pertes depuis le bilan précédent. Les actifs du bilan donnent des informations sur l'utilisation des fonds. Les passifs du bilan donnent le détail des sources de financement : les liquidités, les emprunts ou les avances, ainsi que la composition des fonds propres.

CICE

Crédit impôt compétitivité emploi. Ce dispositif public vise à permettre aux entreprises d’accroître leurs efforts en matière d’investissement, de recherche, d’innovation, de formation, de recrutement, de prospection de nouveaux marchés, de transition écologique et énergétique et de reconstitution de leur fonds de roulement.
Accessible à toutes les entreprises françaises, le CICE permet de réaliser une économie d’impôt équivalente à 6% de la masse salariale pour 2014, hors salaires supérieurs à 2,5 fois le SMIC. Le montant de ce crédit d’impôt peut être préfinancé par des crédits bancaires adaptés.

Crédit de trésorerie

Crédits bancaires à court terme n’ayant pas comme support le chiffre d’affaires réalisé et non encore encaissé. Il peut s’agir de crédits classiques (facilité de caisses ou découverts) ou de crédits plus spécifiques comme pour les besoins financiers de productions à forte saisonnalité.

Crédit documentaire

Un crédit documentaire est un financement à l’export, Il permet à une entreprise de garantir le paiement de ses marchandises livrées contre remise à la banque du client importateur des documents de transport et des titres de propriété de la marchandise notamment.

Découvert

Position d’un compte de dépôt lorsque son solde est négatif. Cette situation peut avoir été contractualisée préalablement avec le banquier, on parle alors de découvert autorisé.

Délais de paiement

Décalage de temps, le plus souvent prévu dans un contrat de vente, entre la livraison ou la facturation effective d’une marchandise ou d’une prestation de services et le paiement par le client.
Les délais de paiement entre professionnels sont encadrés par le code du Commerce : sauf dispositions contraires figurant aux conditions de vente ou convenues entre les parties, le délai de règlement des sommes dues est fixé au trentième jour suivant la date de réception des marchandises ou d'exécution de la prestation demandée. Dans tous les cas, le délai convenu entre les parties pour régler les sommes dues ne peut dépasser quarante-cinq jours fin de mois ou soixante jours à compter de la date d'émission de la facture.

Escompte

L'escompte est l'avance consentie par votre banque sur un effet de commerce (lettre de change ou billet à ordre) dans l’attente de son encaissement.

ETI

Une entreprise de taille intermédiaire (ETI) est une entreprise qui a entre 250 et 4999 salariés, et un chiffre d'affaires n'excédant pas 1,5 milliards d'euros ou un total de bilan n'excédant pas 2 milliards d'euros.
Une entreprise qui a moins de 250 salariés, mais plus de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires et plus de 43 millions d'euros de total de bilan est aussi considérée comme une ETI.

Facilité de caisse

Avance qui peut vous être accordée par votre banque pour faire face à des décalages de trésorerie ponctuels.

Financement court terme

Crédit dont la durée ne dépasse pas un an. Il peut s’agir de crédits de trésorerie qui permettent à votre PME soit d’avoir un compte débiteur par une facilité de caisse ou un découvert autorisé, soit de bénéficier d’un crédit à court terme, ou encore de crédits par mobilisation de créances qui permettent de recevoir en avance leur règlement.

Financement de marché

Il permet aux entreprises d’acquérir des capitaux par le recours au marché financier (émission d’actions ou d’obligations). Il est de plus en plus ouvert aux grandes entreprises, mais aussi aux ETI et à un nombre croissant de PME, accompagnées par leurs banques au travers des activités de financement et d’investissement (BFI).

Fonds propres

Capitaux dont dispose une entreprise (apport des associés, mise en réserve d’une partie des résultats, ouverture du capital …), autres que ceux qu’elle a empruntés. Les fonds propres sont repris au passif du bilan d’une entreprise.

Intérêts ou taux d’intérêts

Pourcentage permettant de calculer la rémunération de fonds empruntés ou placés. Pour un financement d’entreprise, le taux peut être fixe (il ne varie pas pendant la durée d’emprunt ou variable).

LBO

Le Leverage Buy Out (LBO) ou rachat avec effet de levier est une technique de financement, en vue de l’acquisition d'une entreprise par le biais d'une société holding. Cette société holding finance par l'emprunt tout ou partie de l'achat des actions d'une société cible. Les dettes contractées par la holding sont ensuite remboursés grâce aux dividendes versés, après le rachat, par l’entreprise cible à la holding.

Lignes de trésorerie

Une ligne de trésorerie est une forme de crédit, elle permet le fonctionnement du compte en position débitrice : la banque met à disposition de son client un montant maximum, à l’intérieur duquel l’entreprise va financer différentes opérations ou contrats qu’elle conclura ultérieurement.

Médiation du crédit aux entreprises

Le dispositif de médiation du crédit aux entreprises existe en France depuis novembre 2008. Il peut être saisi par tout chef d’entreprise, artisan, commerçant, profession libérale, entrepreneur individuel qui rencontre des difficultés dans ses problèmes de financement : www.mediateurducredit.fr

> Télécharger la fiche d’information

Mobilisation de créances professionnelles

La mobilisation de créances professionnelles (ou « mobilisation/cession loi Dailly ») est un mécanisme de mobilisation du poste client permettant à une entreprise (le « cédant ») d’obtenir un financement auprès d’un établissement de crédit (le « cessionnaire ») en contrepartie de créances cédées à titre de garantie.

PME

La catégorie des petites et moyennes entreprises (PME) est constituée des entreprises qui occupent moins de 250 personnes, et qui ont un chiffre d'affaires annuel inférieur à 50 millions d'euros ou un total de bilan n'excédant pas 43 millions d'euros. Les TPE sont aussi comprises dans cette catégorie.

Prévisionnels

Le prévisionnel financier ou comptable – communément appelé prévisionnel - est un ensemble de tableaux financiers à caractère comptable ayant pour objectif principal de décrire de façon chiffrée et d’évaluer un projet d'entreprise et de partager les caractéristiques financières de ce projet avec des interlocuteurs (investisseurs, banques, partenaires commerciaux).

Recouvrement

Action d’entrer en possession des créances (factures) dues par des clients de l’entreprise. Cette opération peut être exercée par des services internes ou être externalisée auprès d’organismes spécialisés, suivant la structure de l’entreprise.

TPE

Les très petites entreprises (TPE) ou microentreprises sont des entreprises qui, d'une part occupent moins de 10 personnes, d'autre part ont un chiffre d'affaires annuel ou un total de bilan n'excédant pas 2 millions d'euros.

Trésorerie

La trésorerie mesure les fonds disponibles d’une entreprise, à un instant donné.