Financer à court terme

tresorerie_300-135Si un financement court terme est nécessaire à la couverture des besoins de trésorerie de votre PME, différentes solutions se présentent à vous. On peut les distinguer en 2 grandes catégories : les crédits de trésorerie et les crédits par mobilisation de créances. Pour les plus grosses PME dont l’organisation est déjà fortement structurée, comme pour les ETI et les grandes entreprises, des solutions de financement par les marchés financiers peuvent répondre aux besoins de trésorerie.

Concernant l’essentiel des PME, les principaux financements court terme qui peuvent être mobilisés sont :

Les lignes d’autorisations et crédits de trésorerie :

  • Les solutions de crédit permettant à votre PME de fonctionner avec un compte en banque débiteur existent. Vous discuterez avec votre conseiller bancaire pour fixer le montant à mettre en place en fonction de la situation de vos affaires en cours et de vos prévisions de trésorerie. Le coût comprend des agios ou intérêts débiteurs.
    • facilité de caisse : son usage est exceptionnel comme pour couvrir un décalage ponctuel de trésorerie, par exemple un règlement urgent et imprévu ou encore un retard de paiement d’une facture par un client ;
    • découvert autorisé : il peut être plus adapté si votre besoin de trésorerie est plus régulier. L’autorisation de découvert qui vous est accordée correspond à un montant débiteur maximum, à ne pas dépasser. Cette autorisation est généralement renouvelée chaque année et calculée pour un montant en rapport avec votre chiffre d’affaires.
  • Vous pouvez également avoir accès à d’autres types de financements court terme, aussi appelés lignes de trésorerie. Ces crédits sont adaptés en fonction des besoins de votre entreprise, qu’ils soient réguliers (par exemple des délais de paiement consentis aux clients, des stocks de marchandises…) ou plus ponctuels (par exemple un contrat important avec un client ayant un impact fort sur le chiffre d’affaires). Vous aurez ainsi accès à une ligne de crédit mobilisable, que vous pourrez utiliser en totalité ou en partie pour équilibrer vos besoins de trésorerie.

A savoir : un crédit de campagne peut être mis en place pour une activité à forte saisonnalité (ventes importantes sur une courte période).

Les outils de mobilisation de créance :

ils vous permettent de mobiliser le poste client de votre PME. Grâce à ces financements, vous pourrez recevoir en avance tout ou partie des règlements de vos clients, donc des ventes que vous avez réalisées mais qui n’ont pas encore été payées. Légalement, ces financements ne sont possibles que si vous travaillez avec des professionnels (entreprises ou administrations).

Vous pouvez utiliser plusieurs solutions :

  • l’escompte permet d’obtenir le paiement de vos factures avant son échéance, par le biais d’un effet de commerce : la lettre de change et le billet à ordre ;
  • la mobilisation Dailly : en échange de la cession ou du nantissement de créances de la PME (donc l’obtention d’une garantie), vous mettez en place un crédit avec votre banque, il peut s’agir d’un crédit mobilisable ou d’un découvert autorisé ;
  • l’affacturage : votre PME reçoit très rapidement (en général en 24 heures) le règlement de vos factures clients émises en les cédant à un organisme spécialisé (société d’affacturage ou « factor »). C’est cet établissement, partenaire de votre banque, qui va se charger du recouvrement des factures que vous lui aurez cédées. Cette solution vous prémunit en outre du risque d’impayés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *