Auvergne : les banques à la rencontre des entreprises

photoclermontMarie-Anne Barbat-Layani, Directrice générale de la Fédération Bancaire Française, et Maurice Bourrigaud nouveau Président du Comité des banques d’Auvergne, ont souligné la mobilisation des réseaux bancaires, en France et dans la région, lors d’une rencontre avec les représentants publics, ceux des entreprises et les banques organisée le 5 décembre 2014 à Clermont-Ferrand.

Marie-Anne Barbat-Layani a indiqué “Une des priorités des banques françaises est de financer l’économie, notamment les TPE/PME dans nos régions. Les crédits en France sont dynamiques, + 2,6 % pour les entreprises, et ils participent à la reprise de la croissance”.

Maurice Bourrigaud a aussi précisé : “Nos réseaux participent à l’activité régionale grâce à 600 agences et 5 000 collaborateurs, implantés dans la proximité”.

Les banques mobilisées pour le financement de l’économie

Depuis plusieurs années, les réseaux bancaires en France continuent de financer les besoins de leurs clients, ménages ou entreprises dans les régions. Cette situation se compare favorablement aux autres pays européens.
Au plan national, les encours de crédits à l’économie représentent 2 005,6 milliards € d’encours, en augmentation de 2,5 % sur un an, selon la Banque de France à fin octobre. Les crédits aux TPE/PME progressent toujours fortement (+ 1,9 %), alors que la demande de financement reste faible ;
Dans la région Auvergne, le total des crédits est de 27 milliards €, représentant plus de 1,5 % des prêts au plan national. Par rapport à septembre 2013, la croissance annuelle des encours régionaux est de + de 1% ; les crédits de trésorerie et d’équipement totalisent 11 milliards d’euros.

Le modèle du financement de l’économie est en pleine transformation

Sous l’effet des exigences réglementaires considérables à l’égard des banques (Bâle 3, …), le modèle de financement de l’économie est en profond changement. Ainsi les entreprises, accompagnées par leurs banques, font aujourd’hui davantage appel au marché, qui représente aujourd’hui 38 % du financement des entreprises.
Il est donc important pour le financement de l’économie que les capacités des banques françaises ne soient pas davantage contraintes ; elles doivent pouvoir continuer à financer et à accompagner leurs clients au travers de l’accès au crédit ou au marché.

Les banques en Auvergne :

  • 600 agences
  • 5 000 collaborateurs
  • 27 milliards d’euros de crédits aux ménages et aux entreprises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *